L'arroseur arrosé
pasted1742.png
23 janvier 2017
gazette_de_lorette002002.jpg
Si vous avez aimé, dites-le !
En cliquant sur l'icône de votre choix :
gazette_de_lorette002001.jpg gazette_de_lorette001010.jpg

- Maman, je n’en peux plus, il y a du bazar au théâtre.

- Encore !

- Oui et le professeur a menacé de convoquer les parents. Mais, comme à chaque fois, il menace et n’applique aucune sanction. La seule solution est d’expulser tous ceux qui n’écoutent pas.

- Tu y vas un peu fort !

- Attends, depuis 4 mois, j’ai été suffisamment patient. J’aimerais bien que tu ailles le voir ce soir en récupérant Cloé. J’en ai tellement marre que j’envisage d’arrêter le théâtre.

- Ok, j’ai compris. Et tu as raison, il est parfaitement intolérable que le professeur ne gère pas ses élèves.

 

Et le soir même, remontée à bloc pour que justice soit faite, je pars à sa rencontre :

- Bonjour, je suis la mère de Cloé et de Jonathan.

- Jonathan ? Je ne vois pas qui c’est.

- Il n’est pas dans ce cours, il vient le lundi soir.

- Ah oui, me répond-il. Votre fils est très discret.

- Justement nous l’avons inscrit au théâtre pour qu’il s’extériorise un peu. 

- A vrai dire, je l’entends peu.

- En fait, il ne peut pas s’exprimer car le cours est beaucoup trop agité. Il semble qu’il y ait de nombreux éléments perturbateurs.

- C’est clair que j’ai des groupes difficiles ! Mais rassurez-vous, je gère parfaitement la situation en privilégiant le dialogue plutôt que la sanction.

- C’est à votre honneur mais si la parole ne donne aucun résultat, il faut agir surtout avec des parents incapables de prendre leurs responsabilités. Je pense que vous devriez exclure ces élèves indisciplinés de votre cours !

- Vous avez parfaitement raison et ça tombe bien que vous veniez me voir car je voulais vous parler du comportement de votre fille Cloé.

Je la regarde qui fait sa plus belle tête d’ange mais qui ne présage rien de bon. Et le professeur poursuit :

- Cloé n’arrête pas de faire du bazar.

Je rougis et je balbutie :

- Je ne savais pas. Je suis désolée.

- J’imagine qu’elle ne s’en vante pas. Pourtant, je lui ai expliqué plusieurs fois qu’elle devait écouter. Mais, je vais  l’exclure du groupe et ça devrait la calmer. Cette sanction servira d’exemple à l’ensemble de mes élèves. Merci pour les conseils !

 

Et me voilà comme une gourde, l’arroseur arrosé avec ma fille en pleurs. Son rêve est de devenir actrice et sa carrière vient de s’arrêter brutalement. Alors, je m’entends dire, comme si une autre Lorette, vexée comme un pou sur la tête d’un chauve, parlait à ma place :

- Vous avez raison, ma fille n’a pas besoin de cours pour faire du théâtre ! Notre vie de famille est un vaudeville permanent et vous n’avez même pas perçu l’immense talent de mes enfants ! Adieu !

 

gazette_de_lorette001003.jpg gazette_de_lorette001002.jpg gazette_de_lorette001011.jpg gazette_de_lorette001012.jpg