pasted1742.png
Les élections présidentielles
10 avril 2017
gazette_de_lorette002003.jpg
Si vous avez aimé, dites-le !
En cliquant sur l'icône de votre choix :
gazette_de_lorette002002.jpg gazette_de_lorette001009.jpg gazette_de_lorette001003.jpg gazette_de_lorette001002.jpg gazette_de_lorette001010.jpg

- J’espère que cette année, vous allez voter correctement ! La France a besoin d’un véritable chef pour se relever de cette situation économique catastrophique.

- Papa, tu sais très bien que la politique est un sujet de discorde.

- Désolé ma chérie, si cette année, les élections tombent au moment de mon anniversaire et que nous sommes tous réunis à la maison pour le fêter.

- Et quand tu parles de « voter correctement », j’imagine que tu parles de Fillon.  

- Evidemment mon fils ! Il faut soutenir les idées d’un vrai leader.

- J’hallucine Papa ! Tu sais que je vote Mélenchon.

- Tu n’es pas mon digne hériter ! Mon fils ne peut décemment pas voter communiste ! Mon père se retournerait dans sa tombe.

- Beau-papa a raison, comment peux-tu voter extrême gauche ? Tu as vu son programme !

- Tiens ! Tu te réveilles Monsieur le partisan de l’extrême droite ! Evidemment, vous êtes l’exemple de la famille : l’un soutient Marine Le Pen et l’autre vote écolo ! Je ne sais pas comment vos enfants s’y retrouvent avec des principes éducatifs si opposés.

- Tu es franchement casse-pied mon cher frère, et je reste polie ! Nos enfants sont parfaitement épanouis.

- C’est évident ! Quand on voit votre fils totalement geek plongé dans ses jeux qui ne s’aperçoit même pas de notre présence…

- Nous gérons leur éducation comme bon nous semble et si tu imagines que tu élèves tes enfants mieux…

 La seule chose qui vient à l’esprit du pater familias pour changer de sujet de conservation est de demander à sa belle-fille :

- Et toi, pour qui vas-tu voter ?

- Je n’irai pas urnes. Tous des nuls et des escrocs !

- Félicitations, tu donnes l’exemple !

- Ecoute Papa, chacun ses opinions ! Ma femme a le droit de ne pas voter. Et toi Maman ?

- J’hésite beaucoup. Mais comme Bayrou ne se présente pas, je pense Macron.

- Macron ! Au secours, ma femme va voter pour un con !

- Vous n’avez pas fini de vous chamailler ? Vous êtes pire que les petits !

- Tiens mon cher neveu a remarqué qu’il était en présence d’autres êtres humains…

- Très marrant ! Au moins dans mon monde virtuel, on ne s’entretue pas ! On joue en équipe et on a intérêt à s’accorder pour gagner…

- Tu as raison mon fils et je suis fier d’avoir un digne hériter qui prône la paix.

- Entendre ce discours d’un communiste, mon père doit se retourner à nouveau dans sa tombe !

- Ecoutez, finis par dire la maîtresse de maison, il me semble tout de même important que chacun dans cette famille puisse exprimer ses idées. Alors je dirais tout simplement pour conclure : Vive la France et la liberté d’expression !

- Enfin, je ne sais pas si la liberté d’expression doit s’appliquer aux enfants et petits-enfants…marmonne le pater familias.

gazette_de_lorette001011.jpg