pasted1742.png
Vie ratée ?
14 juin 2017
gazette_de_lorette002002.jpg
Si vous avez aimé, dites-le !
En cliquant sur l'icône de votre choix :
gazette_de_lorette001019.jpg gazette_de_lorette001017.jpg gazette_de_lorette001009.jpg gazette_de_lorette001008.jpg gazette_de_lorette001018.jpg gazette_de_lorette073023.jpg

- Papa, tu n’as pas l’impression d’avoir raté ta vie ?

- Je te remercie ! Pourquoi cette question ?

- Regarde-toi ! Tu lis un livre. On dirait que c’est ta seule ambition du week-end !

- Et alors ? Les livres ouvrent l’esprit, et j’ai bien le droit de me prélasser après une semaine harassante au travail.

- Justement ton travail, tu t’en plains tout le temps ! Que ton chef est incompétent, que tu n’es pas assez payé, que tu fais trop d’heures…

- C’est juste la réalité !

- Quant à tes enfants, on dirait que le sort s’acharne sur toi !

- Pardon, mais là, je ne comprends pas !

- Tu trouves toujours que nous ne faisons pas correctement les choses, qu’il faut nous rappeler sans arrêt les règles de la maison, et surtout que nos bulletins ne sont pas à la hauteur de nos compétences.

- Je ne crois pas avoir tort sur ce dernier point ! Depuis un an, tes notes sont catastrophiques et ton comportement loin d’être exemplaire.

- Toujours dans la critique, jamais dans le positif !

- Je voulais juste me prélasser dans le salon mais je vais peut-être aller dans la niche du chien pour m’isoler !

- Tu vois, même la maison, tu la trouves trop petite ! Et tu pestes car le jardin te demande de l’entretien.

- Une précision, c’est mon procès ?

- Non, c’est juste un constat. J’espère ne pas avoir une vie comme la tienne.

- En attendant, MA vie te permet de vivre plutôt correctement ! Ski l’hiver, voyage à l’étranger l’été, smartphone, vêtements à la mode, et j’en passe ! Bref, ma vie ratée te permet de te la couler douce !

- Pas la peine de t’agacer ! Tu sais très bien que l’argent ne fait pas le bonheur !

- C’est facile de tenir ces propos. Tu as tout !

- Je voulais juste discuter ! Je fais un effort pour le jour de la fête des pères car tu me reproches sans arrêt de ne pas m’intéresser aux autres. Et là, Je viens vers toi et voilà comment tu réagis ! Je te laisse dans ton livre, je vais voir mes copains !

- En tous cas, tu ne pourras pas m’accuser de rater ta crise d’adolescence ! On peut dire que je suis un père bien présent ! Nonchalance et turbulences, j’en profite tous les jours et je n’ai même pas de répit le jour de la fête des pères !